Quel produit utiliser, quelle posologie ?

L’Hydrolat est l’un des 2 produits obtenus par distillation d’une plante (Fleurs, Feuilles ou rameaux) fraichement cueillie. On l’appelle également l’eau florale,  hydrolat aromatique ou encore hydrosol.

Il a une préparation proche d’huile essentielle moins concentré l’hydrolat est beaucoup plus faciles à utiliser en automédication c’est idéal pour les enfants ou les personnes fragiles.

L’hydrolat est le résultat de la vapeur d’eau de la distillation qui en refroidissant redevient eau. Il est composé d’eau 100% pure et d’une infime quantité d’huile essentielle.

On peut les utiliser en interne et en externe. Ils  sont buvables et applicable sur la peau.

Certains hydrolats demandent quelques précautions qui seront précisées pour chaque plante.

Ils agissent de manière durable et profonde. Ils sont recommandés pour toute thérapie de fond, pour réorganiser en profondeur le bon fonctionnement du corps et résoudre les problèmes anciens et chroniques.

L’Hydrolat est une forme complète, pratique, sûre et d’une efficacité remarquable.

Ne délaissez pas les hydrolats pour vos préparations culinaires, ils s’emploient  pour les  sauces, les plats, les desserts… A utiliser également en adoucissant pour le linge et parfumer l’eau du lavage des sols.

Posologie :

Utilisation en externe : Pure ou diluée sur un coton, mais également en friction ou pulvérisation sur la peau et les cheveux.

Utilisation en interne : Soit pure à pulvériser dans la bouche ou sous la langue et faire tourner avant d’avaler, soit diluée à raison d’une cuillère à café (5 ml) pour une tasse de liquide chaud (pas + de 40°C) ou froid, mais également 15 ml dans 1 litre de boisson à boire tout au long de la journée. Faire des cures de 2 à 3 semaines espacées d’une semaine.

Conservation :

Les hydrolats ne contenant aucun conservateur, demandent une hygiène rigoureuse de la distillation à l’utilisation. Il peut se produire un dépôt ou une floculation, il suffit de le filtrer avec un coton ou un filtre a café. Tant que l’hydrolat garde son odeur d’origine il est bon à utiliser, si par contre il y a une formation de filament blanc (comme du coton), c’est qu’il y a eu une contamination par la moisissure. L’hydrolat va vite se détériorer et changer d’odeur. Il n’est pas toxique mais ses propriétés disparaissent.

Il est à conserver à l’abri de la lumière, à température ambiante ou au réfrigérateur, dans ce dernier cas il ne faut pas les sortir longtemps, car il craint les changements de température.

Sa durée de vie est variable selon les hydrolats, de2 à 3 ans dans de bonnes conditions.

La Gemmothérapie (ou macérât de bourgeons) permet d’utiliser les arbres et arbustes. Les bourgeons ou  les jeunes pousses  portent en eux un concentré actif. Ils sont porteur du devenir de la plante avant que les organes se développent (feuilles, fleurs, fruits). Elle est conseillée dans toutes les affections chroniques où il faut stimuler une « renaissance ». La gemmothérapie s’utilise seule ou en association avec d’autres thérapeutiques. Elle a une action préventive, mais également curative.

Les bougeons sont macérés pendant plusieurs semaines dans un mélange d’eau, d’alcool, et de glycérine végétale. Le pourcentage habituel de plante dans le mélange est de 5 %(en poids sec, donc l’équivalent en bourgeons frais d’environ 20% à 30 % selon les plantes. Comme pour les teintures-mère, les macérât vendu sur le site ont un dosage nettement supérieur, en général 12.5% soit 40% à 60% en poids frais.

Posologie :

Il est recommandé de faire des cures d’une durée de 2 mois et de prendre 15 minutes avant les repas. Il faut prendre 2 ou 3 gouttes 3 à 4 fois par jours (5 gouttes si aigus) dans un peu d’eau.

Un flacon de 30 ml est égal à un mois de traitement.

Conservation :

Elle est à conserver à l’abri de la lumière et sa durée de vie est de 3 ans même après ouverture.

Attention à bien reboucher après chaque utilisation.

L'Huile Essentielle est le deuxième produit obtenu par distillation, elle contient les parties huileuses volatiles, mais pas les parties hydrosolubles, qui constituent l’hydrolat. Elle demande un grande quantité de plantes (ex : 4 tonnes de roses pour 1 kilo d’huile essentielle).

La distillation est faite tout doucement et lentement de façon à faire sortir la totalité des composants. Les molécules plus lourdes ne sortent qu’en fin de distillation mais sont cependant indispensable pour avoir une huile essentielle complète. La distillation dure au minimum 1 heure et peut aller jusqu’à 6 heures pour les résineux. Plus légère que l’eau elle surnage au dessus de l’hydrolat et peut -être extraite facilement de l’essencier (ou vase florentin). Très concentrées, elles sont ressenties comme un poison par le corps qui va chercher à l’éliminer. L’huile essentielle va alors entrainer par son pouvoir solvant les toxines du corps.

Elles sont utilisées dans des cas aigus ou graves, mais impérativement après avis d’un thérapeute avec des doses modérées,  sur une courte durée et jamais sur les enfants de – de 6 ans et les femmes enceintes. Ne pas utiliser sans avis médicale sur des personnes épileptiques, convulsifs, asthmatiques et allergiques.

Posologie :

En usage interne, les prises seront de 1 à 2 gouttes 3 à 4 fois par jours et toujours diluées dans une huile végétale, sur un sucre, dans du miel.

En  usage externe, en friction ou massage et toujours diluée dans un corps gras. (Gel douche, de l’argile, huile végétale, beurre végétal…)

En diffusion atmosphérique et en inhalation.

On peut les utiliser en cuisine dans la préparation de certains plats, à ajouter en toute fin de cuisson.

Les huiles essentielles sont dermocaustiques , même la lavande qui est la plus tolérée, elles peuvent irriter les parties les plus sensibles, muqueuse, aisselles, pieds…

Ne pas s’exposer au soleil après une application.

Pour un traitement de fond, plus long et subtil, préférez les plantes sèches ou les hydrolats.  

Conservation :

 A tenir à l’abri de la lumière. Sa durée de vie est variable selon les plantes, de 1 à 3 ans.

Les Huiles Essentielles sont riches en principes actifs et extrêmement puissants. Il faut les manipuler avec précautions et modération.

La Teinture-Mère est une préparation qui utilise une plante fraiche et que l’on laisse macérer plusieurs jours dans un mélange d’alcool. Cette solution est ensuite filtrée et donne la teinture-mère.

La quantité de plante utilisée est faible, en général à 10% en poids sec, (celles qui sont vendues sur le site sont dosées en 15 et 20%) et en plus on va ensuite diluer l’alcool de base à 96° pour le ramener entre 40 et 50 ° selon les préparations.

Les teintures-mères sont préférables quand il s’agit d’extraire les tanins et certaines molécules lourdes qui sortent moins bien dans les hydrolats.

Posologie :

On peut utiliser les teintures mères en usage interne avec en général une soixantaine de gouttes par jour dans de l’eau. On peut les utilisées également en externe en gargarisme, en compresse, lavages des plaies…On peut aussi les incorporer dans une crème.

Conservation :

Elles sont conditionnées dans des bouteilles de verre fumée, tenir à l’abri de la lumière. Elles se conservent plusieurs années.


ATTENTION : Nos conseils, propriétés, posologies, précautions, ne sont fournis qu’à titre d’information. Nous ne sommes pas un site médical. Seulement un thérapeute, un médecin  peut vous donner un diagnostic, une prescription.  Nous ne saurions pas tenus pour responsable dans le cas d’une prise non adaptée avec les produits présent sur le site.